Reprise vigoureuse du marché de la revente en 2019 dans la région de Saguenay

Share

Saguenay, le 31 janvier 2020 – La Chambre immobilière du Saguenay–Lac-Saint-Jean (CISL) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Saguenay, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers.

Ainsi, 1 354 ventes résidentielles ont été conclues au cours de l’année 2019, ce qui représente une augmentation marquée de 16 % par rapport à 2018 et confirme la reprise du marché de la revente à la hausse après un long déclin débuté en 2008.

Voici les faits saillants de 2019.

Ventes

L’augmentation des ventes résidentielles est principalement attribuable au segment de l’unifamiliale, qui a su tirer son épingle du jeu avec une hausse de 16 % de l’activité de revente, 1 141 maisons ayant changé de mains.
Les ventes de copropriétés ont diminué de 4 %, avec 72 transactions.
Géographiquement, le secteur de La Baie a vu ses ventes gonfler de 26 %, le secteur de Chicoutimi de 20% et celui de Jonquière de 17 %.

Prix médians

Chacune des trois catégories de propriétés a vu son prix médian se replier en 2019, à l’exception de l’unifamiliale. Dans l’ensemble de la RMR, la moitié des unifamiliales se sont vendues à plus de 175 000 $ (stable), le prix médian des copropriétés s’est établi à 145 500 $ (-7 %) et celui des plex à 170 000 $ (-10 %).
Les secteurs de Jonquière, Chicoutimi et La Baie ont affiché les hausses de prix les plus importantes pour l’unifamiliale, soit de 3 %, 2 % et 2 %, respectivement.

Inscriptions en vigueur

Il y avait en moyenne 1 427 propriétés à vendre dans la RMR au cours de l’année, soit une baisse notable de 8 % par rapport à 2018.
La baisse du nombre des inscriptions d’unifamiliales était la plus importante (-11 %) : seulement 1 046 maisons étaient inscrites au système Centris des courtiers immobiliers.

Délais de vente moyens

Il fallait en moyenne 145 jours (+2 jours) pour vendre une maison unifamiliale, 186 jours (+5 jours) pour vendre une copropriété et 161 jours (-2 jours) pour vendre un plex.

« Après une année 2018 marquant un changement de tendance, 2019 confirme la reprise du marché au chapitre des ventes », résume Carlos Cordeiro, directeur général de la Chambre immobilière du Saguenay–Lac-Saint-Jean. « Globalement, la hausse de la demande et la diminution du nombre de propriétés mises en vente auront permis un retour des conditions de marché à l’équilibre pour l’unifamiliale », ajoute-t-il.

Pour consulter les statistiques du marché pour l’ensemble de la province, cliquez ici.

À propos de la Chambre immobilière du Saguenay–Lac-Saint-Jean

La Chambre immobilière du Saguenay–Lac-Saint-Jean poursuit sa mission de promouvoir le courtier comme intermédiaire indispensable à toute transaction immobilière, et ce, depuis plus de 65 ans. Elle veille également à ce que ses membres se conforment à un code d’éthique et aux nombreux règlements, en plus d’améliorer leurs compétences par la tenue de diverses formations dans le but d’offrir en tout temps un service professionnel aux consommateurs.

À propos de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) est une association à but non lucratif qui regroupe plus de 12 700 courtiers immobiliers et agences immobilières. Elle est responsable de promouvoir et de défendre leurs intérêts en tenant compte des enjeux auxquels est exposée la profession et des diverses réalités professionnelles et régionales de ses membres. L’APCIQ est également un acteur important dans plusieurs dossiers immobiliers, incluant la mise en place de mesures favorisant l’accès à la propriété. L’Association diffuse des statistiques sur le marché immobilier résidentiel au Québec, offre de la formation, des outils et des services liés au domaine de l’immobilier et facilite la collecte, la diffusion et l’échange d’information. L’APCIQ a son siège social à Québec et des bureaux administratifs à Montréal et possède deux filiales, soit la Société Centris inc. et le Collège de l’immobilier du Québec. Suivez ses activités sur apciq.ca ou par l’entremise des réseaux sociaux Facebook, LinkedIn, Instagram and Twitter.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *